J’aime profondément le Japon et j’aime passionnément le carnaval. C’est en me baladant dans les transports que j’ai lu ” samba Asakusa Carnival”. Je te laisse imaginer à quel point j’étais heureuse.

Je l’ai découvert par hasard lors de mon premier voyage au Japon et j’y ai assisté quelques heures car j’avais quelque chose de prévu.

Quand j’y suis retournée l’année d’après, j’ai fait en sorte de pouvoir y assister plus longuement.

Pour la petite information: le Festival de Samba d’Asakusa a vu le jour en 1981 et est aujourd’hui l’un des plus importants festivals d’été de toute l’Asie, attirant chaque année quelques 500 000 spectateurs. Avec 4 000 participants regroupés en 18 équipes, le concours est acharné.

Le carnaval brésilien de Tokyo a lieu fin aout, c’est un samedi.

Il s’agit d’un évènement à ne pas louper. C’est impressionnant de voir comment les japonais vivent le carnaval contrairement à nous.

Je l’ai vécu deux fois et je le conseille clairement.

À noter, l’été au Japon il fait clairement très chaud. Il s’agit d’une chaleur humide donc les vêtements collent à la peau. Même si tu n’as pas l’habitude de transpirer, crois-moi tu transpireras. C’est le seul inconvénient d’y aller à cette période à mon sens.

On peut se désaltérer avec un sinobol japonaise, ne me demande pas comment ça s’appelle, tu montres du doigt le parfum et tu paies c’est simple.

J’espère que je t’ai donné envie d’y aller en tout cas moi j’ai hâte d’y retourner.

Source: nippon.com

Si tu veux sauvegarder cet article tu peux l’épingler pour le retrouver.