Bien le bonjour,

Ca fait longtemps que je n’ai rien écris. Cette histoire était dans ma tête depuis deux jours.

Ceci est une pure fiction. Je préfère préciser 🙂.

Je ne méritais pas ça

Ce jour-là, je voulais voir la mer.

C’était bizarre car il y avait un ciel gris en région parisienne depuis une semaine. Pourtant, je savais que c’était là que je voulais qu’il m’emmène. J’étais une vraie fan de la plage l’été mais là j’avais besoin de respirer.

L’air marin avait toujours été bénéfique sur moi. J’allais braver ce temps de novembre et tenter de voir si cela m’aiderait.

Mon plus grand plaisir restait de sentir le sable sous mes orteils mais en ce mois de novembre, la mer c’était en manteau, avec une grosse écharpe et un bonnet.

Il avait accepté de partir avec moi une journée. Nous avions de la route avant de rejoindre Etretat. Personne ne pouvait me dire pourquoi c’est à cet endroit que je devais être mais je le sentais en moi.

Je ne pensais pas que les choses iraient en ce sens. Pourtant tout était clair. Enfin je croyais, je ne comprenais plus rien. J’agissais selon mon intuition, c’était du moins ce que je pensais.

Cela faisait déjà quelques mois que nous nous étions rencontrés. C’était une évidence, les choses se passaient bien mais depuis deux mois, nous commencions à entrer dans une routine.

Je n’étais pas cette femme. Il fallait que l’on sorte de cette spirale. Il fallait que je sorte de cet engrenage. C’est comme si les murs se rapprochaient et que j’étais prisonnière.

C’était déroutant.

sea landscape nature sunset

Gilles semblait pourtant être l’homme que je recherchais. Tout chez lui faisait penser à l’homme idéal. Il m’appelait toujours pour savoir si j’allais bien. Il avait appris à faire avec mes sautes d’humeur. J’aimais le fait qu’il pense toujours à acheter de la glace à la pistache chez lui car c’était mon péché mignon.

Aurais-je pu rêver mieux, franchement?

Mes copines me disaient que j’avais touché le jackpot avec cet homme. Il me regardait comme on regarde un plat qu’on a commandé au restaurant qui arrive encore plus beau que ce que l’on espérait.

Je ne sais pas si ça devait me rassurer mais j’avais le coeur serré chaque fois que j’y pensais.

Est-ce que je pouvais mériter cette histoire?

Je n’arrêtais pas de me poser la question. Depuis deux mois, nous passions de plus en plus de temps ensemble. Les sentiments commençaient à s’installer.

J’avais ce dont toutes mes copines rêvaient. Il m’avait offert une bague il y a un mois pour célébrer nos 9 mois. Gilles m’avait dit “il faut neuf mois à une femme pour porter un enfant, c’est le temps qu’il m’a fallut pour savoir que je voulais de toi pour construire mon avenir”.

Le plus beau jour de ma vie, nous étions tous les deux. Il m’avait fait sa demande avant que nous allions rejoindre nos familles et amis pour une fête surprise.

silver diamond embed ring on red rose

J’avoue que je m’entendais tellement bien avec ses parents et sa soeur. C’était toujours un plaisir de les revoir.

Ca me semblait si loin ce jour alors que cela faisait trois semaines. Nous étions sur la plage, je serrais fort mon manteau, j’avais peur de m’envoler. Gilles savait me rassurer, sa présence à elle seule suffisait.

Le vent tapait sur mes joues, ça faisait un bien fou de sentir les rayons de soleil et de vivre cet instant hors du temps. Jamais je n’aurais rêvé mieux.

Gilles avait le plus beau des sourires. Il m’avait proposé de nous arrêter afin de boire un bon chocolat chaud avant de reprendre la route et terminer cette parenthèse.

J’avais envie de me blottir contre son torse chaud. J’aimais tellement sentir ma peau nue contre la sienne.

C’était ce que je garderais de lui, de nous. De toutes manières, j’étais un monstre. Je le savais et je ne voulais pas qu’il le découvre.

Cet homme méritait mieux que moi dans sa vie.

Je ne savais qu’emmener des problèmes, voilà ce à quoi j’étais bonne. Ma mère me le répétait tellement depuis mon enfance. Chaque fois, qu’elle m’enfermait dans l’armoire.

Qu’est-ce que j’aurais pu offrir à un homme comme avenir?

C’était bien trop de pression d’imaginer que je perdrais tout cela tôt ou tard. Il m’était préférable de tout casser maintenant. Après tout, c’était ce que je savais faire de mieux.

J’avais prévu de partir sans me retourner mais je crois que Gilles méritait mieux.

J’avais laissé un mot sous son oreiller.

“Gilles mon amour,

Je suis désolée mais je ne peux pas supporter cette vie trop parfaite.

Je ne mérite pas ça. Je ne te mérite pas.

Tu es trop bien pour une femme comme moi.

Je n’avais jamais pensé rencontrer un mec aussi extraordinaire que toi. Je suis désolée d’avoir croisé ta route.

Moi j’enfourche les relations et je détruits tout sur mon passage tel un ouragan.

Tu ne mérites pas ça.

Je suis désolée.

Sophie”

N’oublie pas de t’inscrire à l’infolettre

Qu’est-ce que l’histoire t’inspire?

On dit trop souvent qu’une personne qui ne se bat pour la personne qu’elle aime ça signifie qu’elle ment et qu’elle n’a jamais aimé. On peut aimer une personne et ne pas savoir l’assumer ou même le vivre. Qui sommes-nous pour juger?

Je ne dis pas que certaines personnes n’utilisent pas cette excuse sciemment. Cependant, il existe des personnes qui ne savent pas comment réagir face au bonheur.

Ce n’est pas une excuse. Il y a moyen de trouver de l’aide encore faut-il le vouloir.

C’était ce que je voulais mettre en lumière.

Et toi? Quel est ton avis sur la question?

,